Tapisserie de Bayeux
14 février 2018

LA TAPISSERIE DE BAYEUX : UNE AVENTURIERE.

QUELQUES ANECDOTES AUTOUR DE LA GRANDE DAME DE LA CATHEDRALE

PRESQUE DIX SIECLES D’HISTOIRE VOUS CONTEMPLENT…

Remarquablement conservée, la Tapisserie de Bayeux est une broderie du 11ème siècle, de 70m de long et 50cm de haut. Elle est inscrite au registre « Mémoire du Monde » de l’UNESCO, au même titre que l’appel du Général De Gaulle du 18 juin 1940 ou de la Déclaration des Droits de l’Homme.
Et elle en a bien des choses à nous raconter…

Tout d’abord, elle retrace l’invasion de l’Angleterre par les français lors de la bataille d’Hastings en 1066. Les conditions dans lesquelles elle a été réalisée restent mystérieuses. Elle va ensuite disparaître pendant 3 siècles avant d’être retrouvée à l’occasion d’un inventaire.

C’est surtout pendant la Révolution Française que son destin a failli basculer… Imaginez, nous sommes en 1792 sur le parvis de la Cathédrale, les troupes révolutionnaires manquent de tout et des soldats cherchent une bâche pour protéger leurs chariots. Ils ont déjà décroché la Tapisserie et s’apprêtent à la découper quand un policier de la ville va les stopper in extremis.  Que d’émotions!

La survivante servira ensuite d’outil de propagande à Napoléon qui rêve, lui aussi, d’envahir l’Angleterre . Ensuite, à la fin de la seconde guerre mondiale, elle a bien failli être récupérée par les Allemands en août 1944 avant de devenir ce trésor de notre patrimoine.

Derniers rebondissements historiques :
– Un courrier, datant du 20 février 1804 et stipulant la décision prise par Napoléon Bonaparte de confier la broderie millénaire aux soins des habitants de Bayeux.
Ainsi, depuis le 20 décembre 2017, 213 ans après ce document officiel attestant du dépôt de la Tapisserie à la ville de Bayeux,  la Tapisserie a rejoint les collections muséales de la ville.
– Dans le cadre des travaux du futur Musée de la Tapisserie de Bayeux et durant la période de fermeture au public, l’œuvre millénaire pourrait être prêtée aux Britanniques. Mais rien n’est sûr… d’où le célèbre adage normand « P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non!  » 

Ecoutez l’émission La curiosité est un vilain défaut sur RTL et découvrez toutes sortes d’anecdotes sur cette vieille dame de près de 10 siècles!
Plus d’infos sur Bayeux

    Scroll Up