UTAH OMAHA GOLD JUNO ET SWORD

à moins de 10km des gîtes

LE CIMETIERE AMERICAIN D'OMAHA BEACH

Il y a des endroits que vous visiterez et que jamais vous n’oublierez. Le cimetière américain d’Omaha fait partie de ceux là.
Bien sûr, vous pouvez vous y rendre en voiture. Le cimetière n’est qu’à 8km de Port-en-Bessin mais vous pouvez aussi y accéder par la plage et marcher dans les pas des soldats qui ont débarqué le matin du 6 juin 1944.
Pour cela, allez jusqu’au lieu dit Le Ruquet à Saint Laurent sur Mer. De là, longez la plage ou traversez tranquillement les dunes…
Une fois arrivés au niveau des drapeaux, montez doucement ce petit chemin qui va vous mener au coeur du cimetière.
Et là, ressentez toute l’émotion de ce lieu de mémoire.
Dans ce cimetière imposant, aménagé en haut des falaises d’Omaha Beach, reposent 9286 soldats.
Dans un espace réservé, 30 tombes de soldats sont enterrés ensemble. L’une d’entre elles est celle du brigadier général Théodore Roosevelt d’Utah Beach, mort d’une crise cardiaque un mois après le Jour J. Il repose à côté de son frère Quentin, tué en France lors de la 1ère guerre mondiale.
Au coeur du cimetière, la statue de bronze haute de 8m est signée « L’esprit de la jeunesse Américaine émergeant des vagues ». Autour d’elle, les milliers de pierres tombales blanches contrastent avec les sépultures du cimetière Allemand de La Cambe.
Pierre-Louis Gosselin est un passionné. Tout gosse il rencontre lors d’un voyage scolaire aux USA un vétéran de la Big Red One, une des premières divisions d’infanterie américaine à fouler le sol d’Omaha Beach le 6 juin 1944. C’est le début d’une longue histoire qui verra la création du Big Red One Museum…
https://www.facebook.com/Big-Red-One-Museum-103517766447106/
Overlord Museum retrace la période du Débarquement allié jusqu’à la libération de Paris, à l’aide d’une collection inédite retrouvée en grande partie sur le sol normand et constituée pendant plus de 40 ans par un témoin de cette époque et acteur de la reconstruction de la Normandie.
Des effets de soldats, jusqu’aux plus gros blindés de l’époque, les 6 armées en présence en Normandie y sont présentées au travers de scènes reconstituées à échelle 1 et mettant en œuvre plus de 35 véhicules, chars et canons.
Après avoir retracé les grandes lignes de la fin de la 1ère guerre mondiale à juin 44, suivez les traces des hommes du D-Day. Une expérience grandeur nature à travers des scènes d’une précision et d’un réalisme époustouflant.
Sur le site même d’Omaha Beach, découvrez une importante collection d’objets personnels, de véhicules, d’uniformes et d’armes. De nombreuses scènes, de superbes photos d’archives, des cartes, des panneaux thématiques et un film accompagné de témoignages de vétérans américains, vous expliquent clairement le Débarquement sur Omaha et la Pointe du Hoc.
http://www.musee-memorial-omaha.com/partenaire/le-cimetiere/

à moins de 5km des gîtes

BATTERIE ALLEMANDE DE LONGUES SUR MER

Ouvrage majeur du Mur de l’Atlantique, la batterie de défense côtière allemande de Longues-sur-Mer comprend un poste de commandement de tir et quatre casemates abritant chacune une pièce d’artillerie de 150 mm.
Située au cœur du secteur d’assaut allié, au sommet d’une falaise dominant la Manche, elle joua un rôle stratégique lors du Débarquement des forces alliées du 6 juin 1944.
Malgré les bombardements aériens opérés dans la nuit du 5 au 6 juin, la batterie était toujours opérationnelle au matin du 6 juin. Elle fut neutralisée dans la journée par les navires croisant au large et récupérée le 7 juin par les soldats britanniques du Régiment Devonshire.
http://bayeux-bessin-tourisme.com/blog/visiteguidee/batterie-de-longues-sur-mer/

à 50km des gîtes

UTAH BEACH

Utah Beach est le nom de code donné par les alliés à la plage de la Madeleine, à Sainte-Marie-du-Mont. Elle est la plus à l’ouest des 5 plages du débarquement.
Initialement, dans le grand plan de Débarquement en Normandie de l’Opération Overlord, 4 plages de Débarquement étaient prévues dans le Calvados. Mais seul le port en eaux profondes de Cherbourg était capable d’accueillir le ravitaillement nécessaire pour la suite des opérations et notamment la Bataille de Normandie. Utah Beach, dans la Manche, plus proche de Cherbourg est donc ajoutée aux plans stratégiques avec le verrou de Sainte Mère Eglise (carrefour central) pour couper le Cotentin et libérer rapidement Cherbourg.
Le village de Sainte Marie du Mont sera un point de repère important pour les parachutistes américains, dispersés après les parachutages, grâce à son clocher unique et visible à des kilomètres alentour.
Le Musée Airborne est situé au cœur de Sainte-Mère-Eglise, face au clocher sur lequel John Steele est resté suspendu.
Le musée vous propose un parcours vous permettant de comprendre et ressentir les événements du Jour-J et l’assaut des troupes aéroportées.
A découvrir sur place, des objets historiques, offerts par des vétérans Américains, un authentique planeur et un avion C-47 ayant participé au Jour-J. Opération Neptune : Dans le troisième et nouveau bâtiment, préparez-vous à vivre les parachutages du 6 juin 1944 !
Embarquez de nuit dans un C-47 en Angleterre, puis atterrissez sur la place de Sainte-Mère-Eglise au milieu des combats et prenez part aux opérations qui suivirent.
http://www.airborne-museum.org/
Le musée du Débarquement d’Utah Beach
Construit à l’endroit même où les troupes américaines ont débarqué le 6 juin 1944 en Normandie dans le département de la Manche, le Musée de Utah Beach raconte en dix séquences les évènements du jour J, depuis sa préparation jusqu’à son aboutissement et son succès.
Grace à ce parcours chronologique complet, plongez dans l’Histoire du Débarquement et venez découvrir une collection riche en objets, véhicules, matériels et témoignages.
Admirez un authentique bombardier B26, avion d’exception dont il ne reste que quelques exemplaires dans le monde, et revivez l’épopée des soldats américains au travers du film « La plage de la victoire »

à moins de 10km des gîtes

GOLD BEACH

C’est la plage la plus à l’Ouest de la zone anglo-canadienne, d’Asnelles à Ver-sur-mer.
Gold beach était partagée en secteurs dénommés avec une lettre de l’aphabet, en l’occurrence H (How), I (Item) J (Jig) et K (King).
Celui de How, correspondant à Arromanches, ne sera pas utilisé ; ce qui vaudra à la ville, bien que directement en front de mer, d’être libérée… par la terre (par la 231e Brigade).
Situé sur les hauteurs d’Arromanches, le cinéma circulaire Arromanches 360 domine les vestiges d’un des deux ports artificiels installés par les Alliés. Le 8 juin 1944, deux jours après la libération d’Arromanches, les premiers caissons Phoenix sont immergés au large pour former une digue afin de permettre aux navires de décharger à l’abri de la houle. Des chaussées flottantes et des plates-formes suivant les mouvements de la marée complètent le dispositif.
Le 14 juin, les premiers déchargements commencent. En 100 jours, « Port Winston » permet de débarquer 400 000 soldats, 4 millions de tonnes de matériel et 500 000 véhicules. Il reste en service jusqu’au 1er décembre 1944.
Quelques dizaines de caissons Phoenix sont encore visibles aujourd’hui et continuent d’assurer à Arromanches un plan d’eau calme et abrité.
http://www.arromanches360.fr/

Le musée du débarquement à Arromanches est un incontournable pour comprendre le fonctionnement du célèbre port artificiel.

Situé, face à la plage d’Arromanches, il vous livre tous les secrets de fonctionnement du port artificiel Winston depuis sa conception jusqu’à son exploitation après le débarquement des troupes alliées le 6 juin 1944.

Films et maquettes animées et en 3D vous permettent de comprendre cet ouvrage exceptionnel de la Bataille de Normandie.

http://www.musee-arromanches.fr/accueil/index.php

à moins de 5km des gîtes

SWORD & JUNO BEACH

Le 6 juin 1944, le débarquement des Canadiens sur la plage de Juno Beach fut l’une des opérations militaires les plus réussies du Jour J. Juno représentait cinq kilomètres de côtes de La Rivière à Saint-Aubin.
Le Centre Juno Beach rend hommage aux 45 000 Canadiens qui ont perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale, dont 5 500 au cours de la Bataille de Normandie et 359 le Jour J.
Fondé en 2003 par des vétérans et des bénévoles, ce musée présente l’effort de guerre civil et militaire de toute la population au Canada et sur les différents fronts durant la Seconde Guerre mondiale. Sa mission consiste à faire connaître cette histoire par des actions pédagogiques et commémoratives.
Entre Caen et la mer, le Mémorial Pegasus retrace l’arrivée des 1ers libérateurs de la 6e Division Aéroportée Britannique sur le sol de Normandie dans la nuit du 5 au 6 juin 1944.

Scroll Up